Le blog libertaire et anarchiste de NicoCerise

Je ne suis personne et personne ne me suit.

26 octobre 2008

Les enfants qui s'aiment

Dimanche, nos grands enfants s'ennuient au pied de nos immeubles, s'ils peuvent faire une connerie, nous aurons aucune tolérance, et nous leur promettrons la prison. Mais les prisons sont pleines, alors nous seront fermés comme des portes de prison pour fêter leurs retours. Une seule chose leur est interdite, l'amour, il est interdit de s'aimer au pied de nos immeubles.

Les enfants qui s'aiment s'embrassent debout
Contre les portes de la nuit

Et les passants qui passent les désignent du doigt

Mais les enfants qui s'aiment
Ne sont là pour personne
Et c'est seulement leur ombre
Qui tremble dans la nuit

Excitant la rage des passants
Leur rage, leur mépris, leurs rires et leur envie

Les enfants qui s'aiment ne sont là pour personne
Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit
Bien plus haut que le jour
Dans l'éblouissante clarté de leur premier amour

 

Jacques Prévert

Posté par nicocerise à 16:52 - De la poésie - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • les amours cachés sont moins attaqués que les amours remarqués

    Posté par Jef (20six), 26 octobre 2008 à 23:22
  • Ben tu viens plus au tournante!?!

    Prévert a connu les caves à charbon...les temps ont changés et y a moins de courant d'air...Jeff l'a bien compris...pas vu , pas pris!!!

    L'armée de Jah-Jah

    Posté par L'armée de Jah, 28 octobre 2008 à 16:16

Poster un commentaire