Le blog libertaire et anarchiste de NicoCerise

Je ne suis personne et personne ne me suit.

25 janvier 2009

La pute invisible

C'est dimanche, jour sans messe, on ne pense pas par soi même un dimanche, on écoute l'évangile. C'est un jour sans pute, mais tous les jours sont des jours sans putes. Les putes n'existent pas pourquoi en parler. Qui en parle ? Une femme de trente ans, prostituée , a fait plusieurs mois de détention préventive et s’est vue condamner à rembourser 2031 euros à la CAF ainsi qu’une amende de 2000 euros pour perception indue du RMI. Alors que tous son salaire était présuré par son proxo (les précaires). Dans le Monde (pas le journal, le monde tout simplement) on ne parle pas de ces choses là, de toute façon ma femme est une pute mais elle n'a qu'un seul client, son mari.

                           Bien que ces vaches de bourgeois,
                          Nous appellent les filles de joie,
                          C'est pas tous les jours qu'on rigole,
                          Parole, parole,
                          C'est pas tous les jours qu' on rigole,

                          Car, même avec des pieds de grue,
                          Faire les cents pas dans la rue,
                          C'est fatiguant pour les guiboles,
                          Parole, parole,
                          C'est fatiguant pour les guiboles,

                          Non seulement, on a des cors,
                          Des oeils de perdix, mais encore,
                          C'est fou ce qu'on use comme groles,
                          Parole, parole,
                          C'est fou ce qu'on use comme groles,

                          Y'a des clients, y'a des salauds,
                          Qui se trempent jamais dans l'eau,
                          Faut pourtant bien qu'on les cajole,
                          Parole, parole,
                          Faut pourtant bien qu'on les cajole,

                          Qu'on leur fasse la courte échelle,
                          Pour monter au septième ciel,
                          Les sous, croyez pas qu'on les vole,
                          Parole, parole,
                          Les sous, croyez pas qu'on les vole,

                          On est méprisées du public,
                          On est bousculées par les flics,
                          Et menacées de la vérole,
                          Parole, parole,
                          Et menacées de la vérole,

                          Bien que toute la vie, on fasse l'amour,
                          Qu'on se marie vingt fois par jour,
                          La noce, c'est jamais pour notre fiole,
                          Parole, parole,
                          La noce, c'est jamais pour notre fiole,

                          Fils de pécore et de minus,
                          Ris pas de la pauvre Vénus,
                          La pauvre vieille casserole,
                          Parole, parole,
                          La pauvre vieille casserole,

                          Il s'en fallut de peu, mon cher,
                          Que cette putain ne fut ta mère,
                          Cette putain dont tu rigoles,
                          Parole, parole,
                          Cette putain dont tu rigoles,

                          Bien que ces vaches de bourgeois,
                          Nous appellent les filles de joie,
                          C'est pas tous les jours qu'on rigole,
                          Parole, parole,
                          C'est pas tous les jours qu'on rigole...



Découvrez Barbara!

Posté par nicocerise à 13:13 - De la poésie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire