Le blog libertaire et anarchiste de NicoCerise

Je ne suis personne et personne ne me suit.

23 avril 2009

Clitoris mon amour

Beaucoup arrive ici à partir du mot clé clitoris. Et c'est bien de clé dont il s'agit. Je ne résiste pas au plaisir de diffuser l'article de Xavier du forum des Babéliens et la discussion qu'il provoque est extrèmement agréable.

C'est certainement le terme d'anatomie qui pose le plus de problème au niveau de l'étymologie.

Le clitoris vient du grec ancien κλειτορίς, -ίδος
La seule source que nous avons, où ce terme est cité, c'est Rufus d'Éphèse

Quelle est l'origine de ce terme ?
Les dictionnaires le rattachent en général au verbe κλείω (fermer).
Le clitoris serait alors une clé (le mot français possède la même origine que le verbe grec)

Ce n'est pas impossible, compte tenu de la forme de l'organe, d'autant plus que Rufus utilise un terme du même genre imagé pour le membre masculin : une tige.

Cependant, on a en grec ancien le terme κλείς (génitif κλειδός) pour désigne ce qui sert à fermer, donc un verrou, une clé.

Le clitoris devrait, à mon avis, plutôt être rattaché à κλείτος : illustre, célèbre, digne d'être vanté, superbe
le verbe κλέω : vanter, célébrer

C'est ce terme que nous retrouvons dans le nom de Cléopatre (Κλεοπάτρα) : gloire + père
(un prénom qui signifie quelque chose du genre : la gloire de mon père)

On a aussi le nom d'une ville Κλείτορια
Cette ville était célèbre pour sa fontaine : c'est peut-être cette célébrité qui a donné le nom à la ville.
On dit que l'eau de cette fontaine avait le goût du vin...
Selon la mythologie, grecque, cette ville a été fondée par Clitor.

D'autre part, il existe chez Plutarque le terme κλειτορίς, -ίδος qui désigne une pierre.
Cette pierre provient du mont Lilée.
Plutarque écrit que le Mont Lilée "produit une pierre de couleur noire qu'ils nomment clitoris.
Les habitants du pays la portent comme ornement dans les sotéries (littéralement salutaires, fêtes consacrées au diue sur le thème du salut)
(je n'ai pas vérifié la citation)
Ce mont Lilée se trouve dans le voisinage du fleuve Indus (qui a donné son nom à l'Inde)

Je pense que ce terme est autochtone et qu'il a été retranscrit en grec.
Donc cette piste ne parait mener nulle part.

Il y aurait aussi une Clitoris dans la mythologie grecque, si petite que Jupiter devait se transformer en fourmi
pour avoir une relation sexuelle avec elle. C'est la fille de Myrmidon (dont le nom vient de fourmi, myrmex en grec)

Ainsi, le clitoris, au niveau du sens, peut s'expliquer par l'évocation d'une clé.
Au niveau de l'othographe, je trouve que ce n'est pas évident de le rattacher à ce terme.
Je rattacherais volontiers le clitoris de la femme à l'origine liée à Clitor etc...
Mais je n'arrive pas à expliquer pourquoi on a adopté ce terme pour désigner la partie du corps humain.

Rufus citent d'autres termes, voici la phrase :
La nymphe ou le myrte est le petit morceau de chair musculeuse qui pend au milieu ;
d'autres l'appellent hypodermis, d'autres clitoris, et on dit clitoriser pour exprimer l'attouchement lascif de cette partie.


Le myrte est associé à Vénus
(comme le chêne à Jupiter, le laurier à Apollon, l'olivier à Minerve)

Posté par nicocerise à 17:16 - De la poésie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire