Le blog libertaire et anarchiste de NicoCerise

Je ne suis personne et personne ne me suit.

02 février 2011

Révolution de l'économie mondialisée

La révolution de 1789 est qualifiée de révolution bourgeoise. C'est en effet la classe des professions libérales qui en a le plus profité. Cette classe qui étaient mélangée auparavant dans le tiers état comprenant tout ce qui n'était pas le clergé et l'aristocratie a pu s'en extirper pour prendre le pouvoir.

La révolution tunisienne prend le même chemin. Si son déclencheur est un marchand de rue et les émeutiers de Sidi Bouzid, les nouveaux hommes forts de la Tunisie sont issues de l'économie mondialisée.

Sami Zaoui a été nommé secrétaire d’Etat aux Technologies de la communication au sein du nouveau gouvernement d’union nationale. Associé au cabinet Ernst & Young, il s’était vu confier par le ministre de l’Industrie – dont il est aujourd’hui rattaché – la stratégie de l’industrie tunisienne à l'horizon 2016 et de sa promotion à l'étranger.
- Said Aidi, nommé ministre de la Formation et de l'Emploi, jusqu’alors directeur général de HR Access Tunisie.
- Mehdi Houas, nommé ministre du Commerce et du tourisme, jusqu’alors directeur général de la SSII Talan.
- Elyes Jouini, nommé ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des réformes économiques et sociales, jusqu’alors vice-président du conseil scientifique de l’université Paris Dauphine.
- Jalloul Ayed, nommé ministre des Finances, jusqu’alors président du conseil de la Banque marocaine du commerce extérieur et directeur BMCE Londres.
- Yassine Brahim, nommé ministre de l'Equipement et du Transport, jusqu’alors président de la division Global Trading de Sunguard
- Said Aidi, nommé ministre de la Formation et de l'Emploi, jusqu’alors directeur général de HR Access Tunisie.
- Mehdi Houas, nommé ministre du Commerce et du tourisme, jusqu’alors directeur général de la SSII Talan.

Nearshore : La Tunisie n’a pas de pétrole, mais un peuple jeune, éduqué, entreprenant, majoritairement diplômé avec un niveau de qualité comparable à celui de l’Europe occidentale et maintenant engagé et fier de sa « révolution 2.0 » K. Ben Driss

Attention à la dérive que nous connaissons tous, de ne voir le citoyen que comme une ressource humaine de l'entreprise/pays et de son président/directeur commercial. (Le chef d'état et le consultant)

Posté par nicocerise à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire