Le blog libertaire et anarchiste de NicoCerise

Je ne suis personne et personne ne me suit.

10 janvier 2016

Les nuits de Cologne

Les viols collectifs en public, de jour comme de nuit, par des bandes savamment organisées lors des fêtes de rue  et des feux d’artifice qui mobilisent des foules entières ; toutes les classes s’y retrouvent : on choisit soigneusement une victime, une jeune fille de préférence mais pas toujours, on l’entoure, on l’encercle, on l’isole de ses parents ou de ceux qui l’accompagnent pour lui faire subir dans le tumulte, le bruit et la fureur des festivités de rue – cris, fusées et pétards, tous les outrages avant de s’éclipser  sans être inquiétés.

On ne parle pas ici de Cologne en 2015 mais des nuits de Paris par Rétif de la Bretonne rédigé entre 1786 et 1788

topelement

Posté par nicocerise à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire