Le blog libertaire et anarchiste de NicoCerise

Je ne suis personne et personne ne me suit.

03 janvier 2009

2009 : adieu Georges, bonjour Nicolas

Une vision messiannique du monde en remplace une autre. Un nouveau monde maintenant.

Avec le départ des néo-conservateur qui avaient fait de GW Bush leur drapeau, Nicolas Sarkozy, le speed président, le speedy gonzales de la politique, le road runner (ou le coyotte) de la réforme décide de le remplacer. Après l'axe du mal, voici le nouveau scénario mondial du combat final du bien contre le mal (Uniquement sur PS3). Laissons la parole à Monsieur Guaino conseiller du président qui va nous décrire le monde selon Sarkozy.

Monsieur Guaino : "..."

Nicocerise : " Monsieur Guaino, on vous écoute"

Monsieur Guaino : "Oui, excusez moi, mais voyez vous nous ne connaissons pas encore le scénario."

Nicocerise : "Donc vous demandez aux français de travailler plus pour le nouveau monde, sans savoir ce qu'il sera ?"

Monsieur Guaino : "Oui, c'est cela. Voyez-vous, Monsieur Sarkozy n'a aucune idée politique. Il détecte les vides dans l'espace médiatique et s'y installe. Si il y a une place à l'extrème droite il l'occupe, si c'est du coté du libéralisme pareil, ou du coté socialiste. De toute façon, il ne sait pas de quoi, il parle. L'important c'est l'image.

Nicocerise : "Je suis rassuré, on ne risque donc pas une nouvelle guerre du bien contre le mal"

Monsieur Guaino : " Si la place est libre, ce peut être une opportunité trés interressante, que nous étudierons  attentivement."

Nicocerise : " On peut espérer que la place de poule de monsieur Obama soit plus interressante médiatiquement".

Monsieur Guaino : "Oui c'est là une forte probabilité. On attend avec impatience de voir si Obama sera sensible au charme de Carla et si une série genre Friends aurait un audimat plus fort. 2009 sera peut-être l'année du glamour. Ou peut-être pas."

A suivre sur vos consoles, vos télés 16/9 et dans la vie réelle.

Posté par nicocerise à 15:08 - Ni Tyran - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire